permis-de-construire-architectes.fr

Tout savoir sur les chaussures de sécurité femme

De nos jours, nombreux sont les métiers sujets à des risques de blessures aux pieds, notamment dans les champs d’activité liés au bâtiment, à la cuisine, à l’électricité, aux ateliers de fabrication. On ne peut certainement pas prévoir les accidents de travail, voilà pourquoi elles ont été conçues.

Les chaussures de sécurité : pourquoi les porter ?

En effet, un employeur qualifie toutes les personnes présentes dans son entreprise comme étant des travailleurs égaux. Donc la femme a également sa part de responsabilité de porter les chaussures de sécurité, de suivre les règles pour bénéficier d’une protection.

En outre, ces couvertures de pieds sont obligatoires dans la plupart des compagnies, l’embaucheur y veille d’ailleurs personnellement pour épargner de lourd dégât physique à ses ouvriers. D’ailleurs, le code de travail stipule l’obligation de leurs ports. Dans le cas de non-procuration par l’employeur, l’inspection du travail le sanctionnera immédiatement.

 

Ces chaussures de protection autrefois vue comme étant une autre tâche à faire sont devenu des protections de pieds acquiescés, car avec les progrès des fabricants, elles ont un design impressionnant suivant les goûts du jour.

Caractéristiques des chaussures de sécurité pour femme

Destinées à usage professionnel, ces chaussures de sécurité femmesont constituées d’embout capable de préserver les pieds d’une collision allant jusqu’à 200 joules. Elles sont pourvues d’une semelle réduisant ou éliminant l’électricité statique, elles supportent largement les hydrocarbures, les transpercements et protège des infiltrations d’eau. Avec de bonnes semelles résistantes, elles tiennent le coup face aux glissades. De ce fait, les circonstances d’écrasement, de perforation, des expositions aux produits chimiques sont repoussées.

 

Pour avoir une idée des chaussures appropriées aux occupations régulières, il faut prendre en     compte les éléments tels que les conditions climatiques : repérez si votre milieu de travail vous soumet souvent au froid, au chaud ou à l’humidité. Sentez le niveau de confort qu’elles vous procurent, voyez si les talons matelassés existants sont appropriés à vos pieds. Déterminer leurs facilités de déplacement en choisissant une plus légère si votre métier vous impose toujours des mouvements.

Les normes régissant les chaussures de sécurité pour femme

Ces normes ne différencient aucunement les hommes des femmes, ils s’appliquent pour tous travailleurs au métier à risque probable. Il est impérativement nécessaire de consulter les indications de la législation de travail pour que ces protections s’accordent aux besoins et aux normes de sécurité des activités.

  • Les chaussures de sécurités S1 : les normes EN 345 S1, regroupe généralement la matière en cuir. Les chaussures se plient à des caractères exigeants tels que l’obligation de présence d’embout de protection robuste contre un choc de 200 joules et contre un écrabouillage d’environ 15 kN. Caractéristique : arrière fermé, antistatique.
  • Les chaussures S2 : de même similitude que les conditions des S1. Mais en plus, elles bénéficient d’une tige très tenace contre l’introduction de liquide tel que l’eau. La norme qui les régies est le EN 345 S2.
  • Les chaussures S3 : la norme EN 45 S3 souligne les mêmes exigences que celles des S2. Mais en additionnant des semelles à crampons et évitant tout perçage.

À part cela, il y a encore la norme XPS 73-012, englobant les bottes de sécurités défendant son porteur des éventuelles glissades dû aux surfaces lisses.

Quelques protections des pieds visibles sur le réseau internet

Étant donné que tous produits sont actuellement visibles sur internet, les femmes ont droit à différents sites pour choisir les chaussures de sécurités normées et stylées qui leur conviennent. Comme type de chaussure de sécurité femme, il existe le basket de sécurité femmes basses s3 veronadickies, la chaussure de cuisine safety jogger x0600 s3, la sandale de sécurité femme Eagle Lady MASCOT.