Terrain à construire : les pièges à éviter avant d’acheter

Pour l’acquisition de tout terrain, il existe un certain nombre d’aspects à prendre en compte surtout si ce dernier est à construire. Nous vous proposons ici d’étudier ces aspects et plus particulièrement, les pièges à éviter.

episode2_reserver_acheter_un_terrain_a_batir

Vérifier le niveau de pente du terrain

L’un des aspects dont il faut tenir compte avant l’achat de votre terrain est le niveau de pente. On autorise le plus souvent jusqu’à 15 % de pente. En restant dans ces normes, vous pourrez bâtir sans difficulté et avoir une construction durable et stable. Dans le cas contraire, c’est-à-dire lorsque le niveau de pente dépasse le seuil de 15 %, alors cela entraine des travaux supplémentaires de terrassement. Aussi, cela impliquera d’autres dépenses et par conséquent, un budget beaucoup plus lourd. Par ailleurs, les risques que vous courrez en construisant sur de tels terrains sont multiples. Le moins grave est la fissure après quelque temps et le pire est que tout le bâtiment subira un glissement. Il faut ajouter que ces risques seront toujours possibles même si les fondations sont encastrées.

Vérifier si le terrain est viabilisé

Pour un terrain à construire, les pièges à éviter avant d’acheter sont nombreux (tous nos conseils surhttps://www.parcelle-a-vendre.com). Mis à part le niveau de pente, il y a aussi la viabilisation. On dit qu’un terrain est viabilisé lorsque l’accès à l’électricité, à l’eau, au gaz, au réseau d’assainissement et au téléphone sont possibles. Et il est alors important de s’assurer que le terrain est viabilisé, car un terrain qu’on peut construire n’est pas toujours viabilisé. S’il ne l’est pas, les charges vous reviendront. En plus des frais élevés que cela engendre, il faudra rajouter les différentes démarches à faire à la mairie concernée.

Vérifier si le sol est constructible

Si le sol de votre terrain n’est pas constructible, il ne servirait jamais à une construction. C’est pourquoi vous devez prendre à la mairie le plan local d’urbanisme (PLU). Grâce à cela, vous pourrez vérifier l’éligibilité du terrain. Un terrain constructible prend en compte les éléments tels que le poids de la construction, le trafic automobile ainsi que les travaux immobiliers aux alentours. Il faut éviter aussi les terrains qui sont argileux ou remblayés, de même que ceux qui sont non loin des galeries.