expression-3073830_960_720

Chiffres choquant sur la sécurité en chantier

Les métiers du BTP (Bâtiments et Travaux publics) exposent les ouvriers à de réels dangers. C’est tout à fait normal vu les outils dangereux qu’ils doivent utiliser dans la réalisation de leurs tâches quotidiennes. Ils doivent aussi travailler dans des conditions périlleuses le plus souvent. Cet article vous dévoile les chiffres et les statistiques les plus surprenants en matière de sécurité sur le chantier.

La sécurité au chantier

Les mains constituent la partie du corps la plus exposée aux dangers pour les employés du chantier. En moyenne, 5,4 personnes sur 100 se blessent à leurs mains chaque année. En général, les blessures concernent des coupures ou des bleus. Un ouvrier a 40 % de risque de se faire mal à la main s’il est employé dans une entreprise de moins de 100 personnes. Cependant, ses risques diminuent au fur et à mesure que son équipe s’agrandit. En tout cas, porter une bonne paire de gants destinée à la protection au chantier permet de réduire ce risque considérablement. Pensez à visiter oxwork.com si vous voulez découvrir des gants d’excellente qualité pour vos employés.

60 % des blessures sur le lieu de travail se font durant de la première année d’embauche d’un jeune salarié. Au cours de ses 45 ans de carrière, un ouvrier a 1 chance sur 200 de mourir dans l’exercice de sa fonction. D’ailleurs, 20 % des décès au travail ont été enregistrés dans le domaine de la construction entre 2002 et 2012 aux États-Unis. Et c’est la ferronnerie qui présente le plus grand danger d’accident au travail avec 1 risque sur 5 de se blesser à tout moment.

Dans la construction, près de 40 % des accidents mortels ont été causés par la chute. Plus de 8 % ont été provoqués par l’électrocution. C’est aussi le cas pour les personnes mortes ayant été frappées par quelque chose sur le chantier. Et plus de 1 % des morts par accident au travail sont causées par le fait de s’être coincé.

Ce qui est étonnant, c’est que les petites et moyennes entreprises investissent plus dans la sécurité de leurs salariés. Les plus grandes compagnies n’accordent pas assez d’importance à la sécurité sur le chantier.

Comment éviter ces accidents

La question de la sécurité est donc primordiale pour les ouvriers de chantier. Heureusement, il est toujours possible de réduire les risques au maximum. Pour les blessures à la main, par exemple, vous devez choisir les meilleurs gants de protection pour votre équipe en suivant les étapes suivantes :

  • Prendre en compte les tâches à effectuer : Chaque tâche à réaliser sur le chantier présente ses propres risques pour les mains. Il est important de tous les connaître afin de pouvoir commander des gants spécifiques par métier.
  • Considérer le contact avec les produits chimiques : La manipulation de produit chimique est très fréquente sur un chantier. La norme EN ISO 374-1 : 2016, c’est la norme européenne minimale requise pour des gants de protection contre les produits nocifs.
  • Limiter le risque de coupure et de frottement : Manier un appareil comme une scie électrique présente un risque de coupure, de lacération, de broiement des os, etc. Par conséquent, les gants doivent à la fois être épais, rugueux et confortables.
  • Prendre en compte la protection thermique : Il existe des gants adaptés à un environnement de travail trop froid ou trop chaud.
  • Ne pas oublier le confort : Et prenez finalement en compte le confort. Si l’ouvrier n’aime pas porter ses gants, il s’expose davantage à des risques de blessures importantes. Votre objectif est qu’il les garde constamment.